Philippe Pouletty | Entrepreneur

Philippe Pouletty | Entrepreneur

Travaux encouragés à travers le fonds de venture capital Truffle Capital

Inscrite au NYSE, l'entreprise Altimmune se spécialise dans l'élaboration d’immunomodulateurs dédiés aux médicaments contre les infections et aux vaccins. La compagnie se révèle introduite dans le portefeuille tenu par Philippe Pouletty (Page d'informations Philippe Pouletty, philippe-pouletty-entrepreneur.com) en 2007 et se retrouve ensuite assimilée par Pharmathène US. Philippe Pouletty est entré dans le milieu de la dermocosmétique en 2011 en édifiant Pilosciences. Cet établissement a été fermé en 2015 à l’instar de Cytomics, un laboratoire expert en substances antimycosiques. Truffle Capital a notamment mis en place Neovacs en 2003 dans le but d'élaborer des solutions pour traiter les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. Étant donné son aspect intéressant, le laboratoire est introduit en bourse en 2010. Depuis 2005, Théraclion crée et commercialise de nouveaux outils thérapeutiques par ultrason. Le fonds de capital-risque Truffle Capital contribue de ce fait aux études sur les carcinomes mammaires et les tumeurs thyroïdiennes via ce laboratoire.

Formation et débuts du chercheur

Après avoir eu son bac série C, Philippe Pouletty entame des études de médecine à l’UPMC. Le futur investisseur est diplômé courant 1981. Le chercheur a eu les moyens d’étoffer réellement son expertise en matière d'immunologie à l’hôpital Saint-Louis. Le futur businessman a par ailleurs décroché une bourse d'étude de l’INSERM destinée à ce domaine au cours de son séjour à Paris. En 1985, le futur businessman obtient son doctorat d’État en médecine de l’université de Paris VI (UPMC) avec les félicitations du jury. Le jeune chercheur s'avère admis à Stanford l’année suivante. Interne entre 1981 et 1984, Philippe Pouletty a évolué dans de nombreux hôpitaux de la région. Le chercheur est un spécialiste en immunologie et en hématologie.

Le fonds d'investissement Truffle Capital SAS a vu le jour en 2001. Philippe Pouletty est surtout reconnu dans le monde de la recherche comme étant l'associé fondateur et le directeur général de cette société. Spécialisée dans la biotechnologie, Truffle Capital forme surtout des spins off de laboratoires universitaires internationalement reconnus. Le chercheur et son équipe créent la majeure partie des startups financées par l'investisseur. Au sein de Truffle Capital, le chercheur contribue notamment à l'évaluation et à la sélection des brevets encourageants des entreprises accompagnées. Ces concepts se trouvent être sélectionnés selon leur caractère novateur. Philippe Pouletty accompagne les divers projets des PME de Truffle corrélés aux sciences de la vie grâce à sa connaissance avancée de cette discipline. Dans le cadre de son activité, l'homme d'affaires assure également l'organisation de ces entreprises.

Dès 1999, le futur directeur général de Truffle Capital a suggéré une foule de réformes soutenant l’innovation technologique, dont la mise en place du statut de JEI (jeune entreprise innovante) ainsi que l’évolution du régime fiscal pour simplifier le financement de la recherche. Philippe Pouletty a entamé sa carrière dans l'univers de la recherche à l’université de Stanford dans ses installations de Medical Microbiology. Expert en biologie moléculaire, le médecin a notamment imaginé un modèle inédit d’amplification de gènes. Depuis sa fondation, Truffle Capital a financé une soixantaine de laboratoires novateurs dans le domaine de la recherche médicale. La compagnie a notamment permis de générer plus d’un millier d’emplois. Via le portefeuille de Truffle Capital, Philippe Pouletty a encouragé de nombreux progrès dans l'univers de la recherche médicale. La compagnie injecte en effet des capitaux dans des projets à fort potentiel d'agrandissement menés par des spécialistes et des passionnés.

Au courant des défis du secteur, Philippe Pouletty accompagne deux unités de recherches à fort potentiel de développement, Deinobiotics et Biokinesis. Via ces sociétés, Truffle Capital donne l'occasion de créer de nouveaux antibiotiques et des traitements contre le cancer. Le chercheur a entre autres brillé via les performances de Carmat dans le domaine des cœurs artificiels. Épaulé par le talent d’entrepreneur du chercheur, l'établissement est coté en bourse à partir de 2010. Par moment, Truffle Capital rattache plusieurs enseignes de son fonds de venture capital pour soutenir le développement de ses nombreux concepts. Abivax a notamment assimilé Wittycell ainsi que Splicos afin de faciliter l'élaboration de vaccins et d’immunomodulateurs. En 2011, l'administrateur de Truffle Philippe Pouletty a participé à la formation de deux établissements spécialisés dans la fabrication de composants synthétiques pour le secteur industriel ou médical ainsi que de prothèses, Carbios et Kardiozis.

Homme d'affaires éprouvé, Philippe Pouletty a contribué à l'institution de DrugAbuse Sciences Inc., une entreprise s'attelant à développer de nouvelles solutions permettant de surmonter la toxicomanie ainsi que l’alcoolisme. Cette compagnie s'avère née pendant son séjour avantageux au cœur de la Silicon Valley courant 1995. Protagoniste notable dans le milieu de la greffe d’organes, SangSat a mis au point et vendu une substance réellement efficiente contre les rejets, la Thyloglobuline. Ce produit inédit s'avère cédé à la société Genzyme dans les années 1990. Porté par divers brevets enregistrés à titre personnel, le chercheur a créé SangSat Inc. en 1988. Cette startup se spécialise dans la greffe d’organes et est cotée au Nasdaq dès 1993. Philippe Pouletty a notamment fondé Clonatec au début de sa carrière de chercheur. L'entreprise est experte en biotechnologie et incarne l'avant-garde du secteur sur le territoire français.